Belcodene : Histoire : La Géologie.


entre - 203 Ma et - 135 Ma

Période Jurassique
A l'époque Jurassique (ère secondaire), la mer dépose un important socle calcaire et corallien, sur les restes érodés des anciennes montagnes hercyniennes (ère primaire). Ces dépots vont continuer pendant tout le début du Crétacé inférieur.



vers - 95 Ma

Crétacé supérieur - Cénomanien
A partir de la fin de l'Albien commence une phase tectonique (mouvement de l'écorce terrestre). Celle-ci est responsable du soulèvement et de l'émersion du Régagnas et de tout le bassin de Fuveau.


vers - 80 Ma

Crétacé supérieur - Santonien
Au Santonien, la mer s'avance brusquement sur ces zones nouvellement émergées. L'eau, chaude et peu profonde est propice au développement de colonies de rudistes de type hippurites. Ces molusques établissaient de véritables "récifs" de style coralien


vers - 75 Ma

Crétacé supérieur - Campanien
Dans cette mer peu profonde et plus ou moins retenue par des parties émergées, viennent se déverser des eaux douces qui vont diminuer la salinité de l'eau qui va devenir saumâtre (légèrement salée), jusqu'à donner un véritable "lac fuvelien", d'une profondeur d'une vingtaine de mètres, mais très étendu : environ 100 kms d'est en ouest, et 30 kms du nord au sud !
Puis viennent s'accumuler sur le fonds de la dépression des sédiments fluvio-lacustres
Ces dépôts du Campanien sont divisés en trois étages : le Valdonnien (env. 80m), le Fuvelien (env. 200m) et le Bégudien (env. 350m), dont les noms proviennent respectivement de Valdonne, Fuveau et La Bégude, localités voisines de Belcodène.


vers - 70 Ma

Crétacé supérieur - Maestrichtien
La phase tectonique ante-maestrichtienne met fin à la stabilité des temps fuvéliens. Le Regagnas va sortir de terre, entraînant les plateaux voisins, dont celui de Belcodène, et provoquant d'improtantes cassures.
On peut considérer qu'à partir de cette époque, le plateau de Belcodène est "sorti des eaux".


à partir de - 65 Ma

Ere tertiaire.
Pratiquement plus immergé, sauf peut-être dans sa partie nord, et en de rares circonstances, Il ne se déposera plus de sédiments sur notre plateau. Mais des mouvements tectoniques vont encore l'ébranler, et l'érosion vas pouvoir commencer son oeuvre. Celle-ci ne s'arrêtera plus.....



Note importante
Les figures illustrant les chapitres ci-dessus, ne sont là que pour expliquer le principe de formation du plateau de Belcodène. Ne pas y chercher une précision absolue dans l'épaisseur et la succession des couches de terrain ou dans l'inclinaison de celles-ci!


© Max Derouen