Belcodene : Encyclopédie communale : Les Armoiries


De gueules au lion d'argent.

Ces armes sont celles des Sabran, qui possédèrent au XIVe siècle une partie de Belcodène.

Blason des Sabran
"Armorial de la ville de Marseille" (1864)

Gérin-Ricard dit que c'est en 1697 que la communauté de Belcodène délibéra de prendre des armoiries. Il s'agit là d'une interprétation toute personnelle des archives communales.
Ce que l'on sait, c'est qu'en 1696 le roi promulgue un édit : "portant création d'une Grande Maîtrise générale et souveraine, et établissement d'un Armorial général à Paris ou Dépôt public des armes et blasons du Royaume ; et création de plusieurs Maîtrises particulières dans les provinces". Les porteurs d'armoiries, nobles ou non, individus ou communautés, devaient les faire enregistrer, sous peine d'une amende de 300 livres et d'une confiscation de leurs biens armoriés. En 1697, la communauté de Belcodène, comme beaucoup d'autres en France, se trouve condamnée à payer cette amende de 300 livres pour " n'avoir fait enregistrer les armoiries de ladite commune ". Sur quoi le conseil de la communauté délibère que :

...n'ayant jamais eu aucune armoirie elle n'a pu en demander l'enregistration et que, à ces fins, le conseil qui sera nommé prendra avis de quelle manière ladite communauté doit la conduire, soit pour en être déchargée ou pour satisfaire à l'édit de sa majesté, en cas qu'elle ne puisse obtenir aucun déchargement.

Rien ne dit dans ces délibérations que les armoiries ont été adoptées à cette occasion.
D'ailleurs, en 1866, Louis de Bresc, dans son "Armorial des Communes de Provence", cite Belcodène dans la liste des communes n'étrant pas citées dans l'armorial :

..Communes de Provence qui ne figurent pas dans l'Armorial Général de France :
.. Bouches du Rhône..
Aureille, St Antonin, La Barben, Beaurecueil, Belcodène, Charleval, Eyragues, Fontvieille, Fos, Grans, Maussane, Meyrargues, Meyreuil, Mouriès, Paradou, Les Pennes, Le Rove, Septèmes.

Mais peut-être qu'il n'a pas fait de recherches dans les communes et s'est contenté de relevéer celles citée dans l'Armorial Général.
Par contre, en 1878, Alfred Saurel, fait figurer l'illustration ci-dessous dans son "Dictionnaire des villes, villages et hameaux du département des Bouches-du-Rhône".


© Max Derouen